Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie et Abdulaziz bin Salman Al Saud, ministre saoudien de l'Énergie

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie et Abdulaziz bin Salman Al Saud, ministre saoudien de l'Énergie

© BMWi/Andreas Mertens

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie et Abdulaziz bin Salman Al Saud, ministre saoudien de l'Énergie, ont signé aujourd'hui une « déclaration d'intention commune portant sur la création d’une coopération en matière d'hydrogène entre l'Allemagne et l'Arabie saoudite (PDF, 153 KB) » (en allemand). Cet accord conclu dans le cadre du dialogue énergétique germano-saoudien souligne la volonté des deux pays de coopérer étroitement dans les domaines de la production, de la transformation, de l'utilisation et du transport de l'hydrogène vert.

Le ministre fédéral Peter Altmaier a déclaré à ce sujet : « Afin d'atteindre les objectifs de l'accord sur le climat de Paris et de faire de notre transition énergétique une réussite, l'Allemagne a besoin de l'importation d'hydrogène neutre pour le climat. Nous nous réjouissons, à travers la coopération germano-saoudienne en matière d'hydrogène, de poser la pierre angulaire d'une coopération étroite avec un partenaire international important dans ce domaine. »

Dans sa stratégie nationale de l'hydrogène, le gouvernement fédéral a identifié un besoin de 90-110 TWh d'hydrogène neutre pour le climat d'ici 2030, dont une part élevée doit être couverte par les importations. En raison des bonnes conditions pour la production d'électricité renouvelable, l'Arabie saoudite peut devenir un importateur important d'hydrogène vert sur le long terme. L'Allemagne et l'Arabie saoudite visent, à travers la coopération en matière d'hydrogène, la création de projets d'hydrogène concrets par exemple sur le site du projet NEOM. Par ailleurs, un échange mutuel de connaissances a actuellement lieu suivant une « feuille de route » en coopération avec l'économie privée sur les sujets suivants : technologies, économie et réglementation.

Les fournisseurs de technologies allemands travaillent à l'élaboration de solutions leaders dans le monde le long de l'ensemble de la chaîne de création valeur de l'hydrogène. Comptent par exemple parmi ces solutions la transformation de l'hydrogène en carburants synthétiques comme le kérosène de synthèse.

Le gouvernement fédéral a publié la stratégie nationale de l'hydrogène en juin 2020. L'hydrogène est considéré comme un élément central de la réalisation de la transition énergétique, et en particulier dans certains secteurs de l'industrie et des transports, qui ont des difficultés à réduire leurs émissions.

Le bureau de l'économie allemande à Road (GESALO) et Guidehouse soutiennent le BMWi dans l'implémentation de la coopération en matière d'hydrogène avec l'Arabie saoudite. La signature de la déclaration d'intention commune par les deux ministres a eu lieu de manière virtuelle avec les représentants des économies des deux pays.